mercredi 14 avril 2010

Amanthe poivrée

Quand tu t'abeilles pour être belle
quand tu te piques d'être la rose
la rose au bois sans épinette...
amanthe poivrée
parfait parfum
fine farine
fleur de fenouil
quand tu arrives, c'est le bouquet!
Reste pour moi
celle de la mer, celle de la terre,
ne change pas
tu deviendrais pareille à celle....

celle qui grignote des illusions
et pour qui les marottes sont cuites,

celle qui s'endiète pour maigrir
et qui s'aigrit et qui s'aigrit,

celle qui fricote à reculons
et qui se nouille dans le beurre mou,

celle qui s'attache à la casserole
et qui tempête dans un verre d'eau,

celle qui déteste la vaisselle
et qui s'en fait une montagne,

celle qui retourne les hommelettes
et se retrouve sur la tablette,

celle qui fait la grasse matinée
dans le ravioli conjugal,

celle qui comtesse et qui blasonne,
baronne blasée qui fait la moue,
toujours la moue, encore la moue,
toujours à la troisième personne,

celle qui fricasse dans les colloques,
celle qui pose des colles aux affiches,
celle qui rouspète le feu sacré,

celle qui pleut comme fontaine
sans avoir plu ni jamais pu,
et qui tricote et se console
en faisant des marmots croisés,

celle qui n'attend plus qu'on l'appelle,
qui a décroché une fois pour toutes,
qui répond plus quand on la sonne,
elle s'est pendue au téléphone...

Ne change pas, reste pour moi
celle qui s'arrose un soir de fête
à petits verres dans un grand pot,
celle qui déride pour mieux songer
songer à qui? son géranium...

Amanthe poivrée
parfait parfum
fine farine
fleur de fenouil
ne change pas
reste en bouquet!

Sol (Marc Favreau)

1 commentaire:

Air fou a dit...

Je ne connaissais pas. Joli! Merci!

Zed ¦)