jeudi 26 juillet 2007

Monsieur Cinq-Ans joue à la police



Monsieur Cinq-Ans
(dans le rôle de la police): J'ai attrapé un gens et je l'ai tué!

Madame Sept-Ans (dans le rôle de je fais autre chose étalée sur le plancher de cuisine pendant que maman fait le souper): Ben non Monsieur Cinq-Ans, faut pas que tu le tues, faut que le mettes en prison!

Monsieur Cinq-Ans: Ben moi je le tue et après je le mets en prison!

Moi et Madame Sept-Ans (en choeur): ...

4 commentaires:

Galad a dit...

Réalises-tu, Pascale, que ton fils a peut-être touvé la solution aux coûts exorbitants de l'entretien de nos prisonniers?

Encore une ou deux comme ça et il se fera recruter comme conseiller de Stephen Harper...

Pascale a dit...

Non mais il est pas con cet enfant! Héhé!
Mais ça ne règle en rien la surpopulation dans les prisons par contre, au contraire...

Mais ne parle pas de malheur là, s'il fallait qu'il se range aux côté d'Harper, j'aurais l'impression vraiment d'avoir manqué mon coup dans son éducation et ça, y a pas pire sentiment pour une mère je crois.

Zed Blog a dit...

Suggestion d'une étape intermédiare pour régler le problème de surpopulation carcérale : l'incinération.

;-)

Zed Blog a dit...

Héhé! Juste hier, j'ai entendu exactement la même logique, dans le dessin animé Lucky Luke : » On va le pendre et on le jugera après. » N'empêche que des fois...

Hihi!

Zed :D