samedi 9 juin 2007

Le chat de schrödinger

Ils ont oublié le cyanure, mais j'adore le concept.


Vu ici.
Une idée de Justin Wick.
Une photo de Kevin Steele.

Note de bas de page 1 : T'inquiète pas Galad, le chat est vivant...
Note de bas de page 2 : Ceux qui ne connaissent pas le chat de Schrödinger, cliquez le titre du billet et Wikipédia vous l'expliquera.

8 commentaires:

Galad a dit...

Heureuse de voir que le chat n'a pas été utilisé comme tapis de bain ou comme gigot!

Pour la physique quantique, faudra me faire un résumé. J'me suis découragée à la troisième ligne...

Zed Blog a dit...

Aucun de mes Chhhhats n'a été impressionné. Ils font dire que c'est vraiment sous-estimer les capacités d'un chat à entrer dans des trucs vraiment sur mesure. il y e a au moins quatre qui entrent là-dedans pour faire un dodo.

Quant à moi, j'ai aussi besoin d'un rappel : c'est quoi le rapport avec la physique quantique?

:D

Pascale a dit...

Ahhh les filles! Le rapport avec la physique quantique, c'est le maybe puisqu'en quantique tout n'est que probabilités. Le chat, avec une fiole de poison qui se brise à la détection d'une désintégration radioactive qui a une chance sur deux de se produire après une minute, la fiole a alors une chance sur deux d'être brisée et donc, le chat a une chance sur deux d'être vivant ET une chance sur deux d'être mort: en quantique, tant que l'observation directe n'est pas faite, on dira qu'il est les deux à la fois et cette superposition d'état, à l'échelle macroscopique, ben euh...c'est difficile à concevoir. C'est ce paradoxe que Schrödinger a voulu illustrer avec le chat.
Bon c'est un peu simplifié là, mais sinon c'est trop long et je ne suis pas assez calée pour m'avancer là dedans sans risquer une bourde. Wikipédia est bien meilleur que moi.
La démonstration de la première équation de Schrödinger, c'est un cours de 45h au bacc en chimie...

Sinon? Vous ne la trouvez pas jolie cette photo?

Zed Blog a dit...

Tant qu'on ne te le dira pas, tu penseras qu'il y aune chance sur deux pour qu'on la trouve jolie et une sur deux pour que... non. Donc les deux possibilités ensemble.

3 heures, je déclare cette journée terminée et je cours me désintégrer dans mon lit téléactif. Hihihi! Et merci pour l'explication!

Zed :D

PS : un chat ne peut être poison. Na.

Pascale a dit...

Une chat ne peut peut-être pas être poison, mais il peut trèèèèèèèès bien être empoisonné...:-p

Zed Blog a dit...

L'un des miens, mon assistant officiel, un persan bleu avec du gris pâle et un soupçon de crème, des yeux de moutarde à l'estragon, et un visage traditionnel (pas écrasé) l'a été par un vaccin contre la leucémie.

Il a failli mourir. Oncologue, spécialistes, vet trad, vet homéopathe, toute une équipe a essayé de comprendre son cas. Cela va faire 4 ans que maman humaine le gave plusieurs fois par jour. Il est à peu près stable depuis 3 ans et adore la vie, sauf qu'il a des nausées et ne peut se nourrir seul, excepté deux ou trois croquettes à l'occasion.

L'horaire de maman humaine est ainsi chatistiquement réglé à un quart de tour près et elle ne peut quitter la maison que pour quelques heures.

Non, personne ne m'avait donné la tague. C'était gratuit :))) et du fond du coeur. Minou empoisonné, je pleure.

Mais j'ai aussi un autre minou qui est un petit (gros) poison d'amour et qui es assez chatastrophique par moment. Il se souvient encre de ses griffes et se jette sur moi, quand j'ai le dos tourné et sans prévenir, bien entendu, pour me monter sur la tête comme quand il était petit. Sauf que sans griffes, ça ne marche pas et il ne comprend pas la nature de sa frustration. Alors, je me penche pour lui faciliter la tâche. ;-)

Et quand il passe, c'est une tornade rousse, frisée, à poils longs. Qui se couche sur mes pieds aussitôt que je m'arrête. Un gros bébé chat extrême.

Saviez-vous que j'aimais les chats? Juste au cas où quelqu'un dans cette foule anonyme en aurait douté.

Je soumets au cyanure et à la torture toute personne qui fait bobo à un chat et j'assassine froidement, deux fois plutôt qu'une toute personne qui menace l'un des miens. C'est-y clair? ;-)

Pascale a dit...

Sur le ton du schtroumpf grognon: Moi j'aime pas les chats. Pas plus les chiens d'ailleurs.

Mais pas au point de leur faire mal par contre. Ou si peu. Honnêtement, un chat malade et pas guérissable, pour moi, c'est la piqure vite fait hein. Je sais, je suis cruelle, c'est pour ça que je n'ai pas de chats aussi. C'est aussi que j'aime trop le peu de liberté qu'il me reste encore.
Pas pouvoir sortir de la maison?
Pas pouvoir partir pour un weekend ou pour deux semaines?
Je dis non merci avec un grand sourire.

Zed Blog a dit...

Ça en laisse plus pour moi.

=ôyô= :)